Lorsqu’on s’est laissés il y a quelques semaines, on venait de terminer la première étape d’un processus clé dans l’élaboration de votre stratégie de référencement Web : l’inventaire de contenu. Si vous n’étiez pas de la partie, je vous conseille fortement de jeter un coup d’œil à mon dernier article, qui porte justement sur l’inventaire de contenu, avant de plonger dans celui-ci, surtout si vous comptez suivre les étapes avec moi.

C’est fait? Allons-y! Aujourd’hui, on passe aux choses sérieuses en mettant à profit les données récoltées sur notre site Web à l’étape de l’inventaire. Sans trop entrer dans les détails pour l’instant — chacune de ces rubriques pourrait être, et sera probablement, le sujet d’un article —, voici comment interpréter les informations contenues dans le tableau afin d’identifier et de corriger des lacunes qui peuvent potentiellement nuire à votre positionnement dans les résultats de recherche sur le Web.

 

Étape 1 : identifier les lacunes techniques

En se basant sur les mises en forme conditionnelles appliquées à l’étape de l’inventaire, on peut identifier rapidement les lacunes les plus apparentes du côté « technique » : nombre de caractères dans les titres, nombre de mots par page, etc. Voici, en rafale, comment corriger les problèmes relevés par la mise en forme (les cellules en rouge dans l’exemple) :

Colonne où se trouve la cellule problématique Cause du problème et solution
Title 1 Aucune cellule ne devrait être vide dans cette colonne. Toutes les pages doivent avoir une balise <title>. Cette balise doit être unique à chaque page; si des cellules non vides sont identifiées par la mise en forme conditionnelle, c’est qu’elles contiennent des valeurs identiques à celles d’autres cellules.
Title 1 length La longueur idéale de la balise <title> se situe autour de 75 caractères ou moins.
Meta description 1 Aucune cellule ne devrait être vide dans cette colonne. Toutes les pages doivent avoir une balise <meta description>. Cette balise doit être unique à chaque page; si des cellules non vides sont identifiées par la mise en forme conditionnelle, c’est qu’elles contiennent des valeurs identiques à celles d’autres cellules.
Meta description 1 length La longueur idéale de la balise <title> se situe autour de 165 caractères ou moins.
H1-1 Aucune cellule ne devrait être vide dans cette colonne. Toutes les pages doivent avoir une balise <h1>. Cette balise doit être unique à chaque page; si des cellules non vides sont identifiées par la mise en forme conditionnelle, c’est qu’elles contiennent des valeurs identiques à celles d’autres cellules.
H1-1 length La longueur idéale de la balise <h1> se situe autour de 165 caractères ou moins.
H1-2, H1-2 length Ces 2 colonnes devraient être vides. Chaque page devrait contenir un seul titre <h1>. Si vous avez des pages contenant plus d’un titre <h1>, conservez uniquement le titre principal et transformez les autres en <h2>.
H2-1, H2-1 length Les balises <h2> sont facultatives. Cependant, elles sont presque toujours un atout de taille pour clarifier la structure de vos pages, autant pour vos lecteurs que pour les robots des moteurs de recherche.
Meta robots 1 Oubliez cette colonne pour l’instant; on verra dans un futur article comment interpréter et optimiser les informations qui s’y trouvent.
Word count, Text ratio Règle générale, les pages ayant moins de 350 mots sont considérées par les moteurs de recherche comme étant « de faible valeur ». Un ratio image/texte inférieur à 1 peut également nuire au référencement.

 

Étape 2 : identifier les lacunes de contenu

Voici l’étape la plus longue, mais aussi la plus importante. Il s’agit de visiter de façon systématique chaque page dans la liste d’URL et d’en examiner le contenu. Pour ce faire, posez-vous les 3 questions suivantes pour chaque page :

1. Le contenu est-il pertinent? Répond-il à un besoin précis du client ou du visiteur?
2. Le contenu est-il rédigé dans un langage soigné, sans fautes d’orthographe, de grammaire et de syntaxe? Est-il structuré logiquement et présenté de façon à ce qu’il soit facile à lire et à comprendre?
3. Le contenu est-il unique ou existe-t-il ailleurs sur le Web, que ce soit sur votre site ou non? Portez une attention particulière aux descriptions de produits, souvent tirées directement du site du fabricant.

 

Étape 3 : déterminer les actions à prendre

Cette étape permet d’établir la suite des choses et de prioriser les tâches à accomplir pour optimiser le référencement de votre propriété Web. Dans votre tableau, ajoutez 2 colonnes à la droite de la colonne URL. Nommez la première « action » et la deuxième, « précisions ». Il y a 3 options possibles pour la colonne « action » :

1. Laisser tel quel
2. Supprimer
3. Améliorer

Dans la colonne « précisions », on va décrire l’action déterminée dans la colonne adjacente. Par exemple, pour une page marquée comme étant « à améliorer », on pourrait indiquer :

« Titre 1 trop long; réduire à 65 caractères ou moins. Revoir le contenu de la page afin de corriger les coquilles linguistiques. Page un peu faible en contenu; étoffer le texte qui y est présenté (objectif : 400 mots). »

 

La suite des choses…

Cet article n’a pas pour but de vous fournir une marche à suivre 100 % complète — loin de là —, mais plutôt de vous initier aux principaux éléments d’une stratégie SEO de base. Si vous désirez approfondir vos connaissances sur le sujet, ne manquez pas mes prochains billets!

Enfin, comme je le répète sans cesse, l’optimisation du référencement d’une page Web est inexorablement liée à la qualité de son contenu. Lisez les articles de mes brillantes collègues sur le blogue de Scriptum pour en savoir plus!