Médias sociaux : à quel moment et à quelle fréquence dois-je publier?

//Médias sociaux : à quel moment et à quelle fréquence dois-je publier?

Médias sociaux : à quel moment et à quelle fréquence dois-je publier?

Vous avez fait un remue-méninges en équipe afin de déterminer quel type de contenu saurait intéresser la clientèle cible de votre entreprise? Vous avez créé des pages sur différentes plateformes de médias sociaux et optimisé celles-ci pour qu’elles soient jolies, complètes et conformes à votre image de marque? Bravo! Maintenant, 2 questions demeurent : à quel moment et à quelle fréquence devez-vous planifier vos publications?

Je suis désolée de vous décevoir, mais il n’y a malheureusement pas de réponse universelle à ces questions. Certes, diverses études ont réussi à identifier les meilleurs moments de la semaine et de la journée pour publier sur les différentes plateformes sociales. Vous trouverez d’ailleurs plus loin une infographie pratique réalisée par notre équipe qui résume très bien ces informations. Toutefois, avant que vous alliez la consulter, je vous invite à passer par 3 étapes cruciales qui vous permettront d’adapter les données à votre industrie, à votre entreprise et à votre clientèle cible. Le résultat escompté? Avoir du succès, bien sûr! 😉

 

1 Analysez les comportements de votre clientèle cible

Il est primordial que vous vous intéressiez au mode de vie des personnes qui composent votre clientèle cible. À quels moments de la semaine et de la journée celles-ci fréquentent-elles les médias sociaux? Si vous vendez des couches lavables pour nouveau-nés, il est bien possible que des publications en plein milieu de la nuit obtiennent un succès inattendu — les parents sont souvent réveillés à des heures « pas possibles » et à la recherche de distractions! Au contraire, si vous fabriquez des bottes de construction spécialisées, il est très probable que votre clientèle cible ne soit présente sur les réseaux sociaux que durant l’heure du dîner ou en fin d’après-midi, lors du retour à la maison. Posez-vous des questions et adaptez-vous!

 

 2 Faites des tests et consultez vos statistiques

Si vos pages sont relativement nouvelles et qu’il n’y a pas eu beaucoup d’activité jusqu’à présent, je vous conseille de faire des tests et de programmer vos publications stratégiquement à des moments différents de la semaine et de la journée. Ainsi, au bout de quelques semaines, vous serez en mesure de déterminer quels sont les jours et les heures qui engendrent les meilleurs résultats. Attention cependant : le contenu de la publication a un grand impact sur sa popularité, il est donc important de tenir compte de cet aspect lors de l’analyse.

Si vos pages sont actives depuis plusieurs mois ou années, utilisez les services de statistiques offerts par les différentes plateformes afin de déterminer les jours et les heures qui fonctionnent le mieux pour vous. L’infographie publiée à la fin de cet article explique comment trouver ces informations pour chaque plateforme.

 

3 Comprenez bien les différents médias sociaux et leurs algorithmes

Chaque réseau social possède son propre algorithme qui détermine quelles publications apparaissent dans votre fil d’actualité (et dans celui de votre clientèle cible!) et dans quel ordre. Bien qu’il soit impossible de savoir à 100 % comment fonctionnent les algorithmes, une idée générale nous permet d’avoir une vue d’ensemble bien utile lors de la planification de nos publications.

Dans le cas de Facebook, de LinkedIn, d’Instagram, de Pinterest et de Google +, plus une publication a de l’engagement (qu’elle génère de l’action, autrement dit), plus est elle mise de l’avant par l’algorithme. C’est ce que j’appelle « l’effet boule de neige ». Pour cette raison, il est préférable de publier moins souvent, mais de faire des publications qui intéressent votre auditoire et qui a de la valeur pour lui. Les « j’aime », les commentaires et les partages feront ainsi en sorte que vos publications seront mises de l’avant et vues par de plus en plus d’utilisateurs. Règle générale, de 2 à 5 publications de qualité par semaine sont amplement suffisantes.

Twitter est une « bibitte » un peu différente. Les publications y sont très éphémères et visibles de façon chronologique. Il n’y a donc pas de maximum de publications recommandé. L’important est que votre interaction y soit bidirectionnelle, c’est-à-dire de prendre part à des conversations avec les autres utilisateurs plutôt que de préparer des publications à l’avance et de les « oublier » une fois qu’elles ont été publiées. Ce conseil vaut d’ailleurs pour toutes les plateformes! Pour en apprendre davantage sur une stratégie gagnante sur Twitter, je vous invite à lire mon article de blogue sur le sujet.

 

Et maintenant, le moment que vous attendiez avec impatience!…

Allez, je vous ai assez fait languir avec mes 3 étapes : voici enfin cette fameuse infographie! Avec ces données générales basées sur de vastes études ainsi que vos données personnelles obtenues après une analyse rigoureuse, votre succès est pratiquement assuré. Pour d’autres conseils ou pour un accompagnement personnalisé, communiquez avec Scriptum – marketing de contenu!

 

Par | 2018-04-24T09:18:17+00:00 24 avril 2018|Médias sociaux|0 commentaire

À propos de l'auteur(e) :

Noémie
Dégourdie et accro aux médias sociaux, Noémie est constamment branchée à l’actualité. Pas étonnant alors qu’elle soit si douée pour la gestion de communautés et la chasse aux nouveautés.

Laisser un commentaire