Les influenceurs sur les médias sociaux peuvent-ils contribuer au succès de mon entreprise?

//Les influenceurs sur les médias sociaux peuvent-ils contribuer au succès de mon entreprise?

Les influenceurs sur les médias sociaux peuvent-ils contribuer au succès de mon entreprise?

Si vous êtes le moindrement actif sur les médias sociaux, vous avez certainement remarqué la présence grandissante d’individus que l’on qualifie « d’influenceurs ». L’entrepreneur québécois Martin-Luc Archambault a même fait du « marketing d’influence » le principal avantage de le sélectionner comme investisseur lors de la dernière saison de l’émission Dans l’œil du dragon. Mais au fond, qu’est-ce que le marketing d’influence et qui sont exactement les influenceurs? Ces derniers peuvent-ils être utiles pour promouvoir votre entreprise? Poursuivez votre lecture pour le découvrir!

 

Les influenceurs « 1.0 »

Par définition, un influenceur est une personne qui, de par sa notoriété, a le pouvoir d’influencer le comportement de consommation de son public cible. Il y a déjà bien longtemps que des vedettes du petit et du grand écran sont appelées à promouvoir des produits et des services par l’entremise de la publicité traditionnelle. Toutefois, ce n’est que depuis quelques années que l’on remarque l’apparition de contenu commandité sur les différentes plateformes sociales de nos célébrités préférées. Ces publicités (parfois très bien déguisées!) ont l’avantage pour les annonceurs d’être subtiles et parfaitement ciblées, et de rejoindre le consommateur sur un plan beaucoup plus personnel

Une pratique encadrée par des règles strictes

Au début de 2017, le Canada a imposé des règles sur les publications commanditées (les États-Unis l’ont fait il y a déjà longtemps, soit en 2009!). Ainsi, il est maintenant obligatoire de divulguer tout lien financier avec une entreprise. La plupart des influenceurs utilisent donc des hashtags tels que #pub, #ad, ou encore #commandite afin de se conformer à la nouvelle règlementation.

Évidemment, pour que ce type de marketing fonctionne, il est primordial que la personnalité choisie possède un auditoire important et que le niveau d’engagement de ses abonnés soit élevé. Autrement dit, il est préférable d’avoir 100 000 abonnés et que 25 000 d’entre eux réagissent (aiment, commentent ou partagent) que d’avoir 1 000 000 d’abonnés et que seulement 50 000 d’entre eux réagissent à une publication (taux d’engagement de 25 % dans le premier cas et de 5 % dans le second).

 

 

Les influenceurs « 2.0 »

Grâce à YouTube et à Instagram, entre autres, de nombreuses personnalités ont réussi à se démarquer sur le Web, alors qu’elles sont pratiquement inconnues dans le monde médiatique traditionnel. Celles-ci se spécialisent dans un domaine particulier, tel que la mode ou le fitness, tandis que d’autres rejoignent simplement les gens avec leur candeur, leur personnalité pétillante et leur humour. Leur public relativement jeune apprécie la proximité et le côté terre-à-terre de ces « stars » du Web, et le Québec ne fait pas exception à la règle! Cynthia Dulude, Marc Fitt, Emma Verde et PL Cloutier ne sont que quelques exemples d’influenceurs très prolifiques provenant de notre belle province.

 

De nombreuses entreprises ont ici aussi vu l’utilité de s’associer avec ces vedettes du Web afin de promouvoir des produits et des services à un auditoire plus jeune, qui délaisse de plus en plus la télévision et les autres médias traditionnels.

Bien fait et bien dosé, ce type de marketing, proportionnellement moins coûteux que les méthodes habituelles, a le potentiel d’être très avantageux, autant pour l’annonceur que pour l’influenceur.

Les influenceurs : est-ce une bonne idée pour mon entreprise?

Évidemment, toutes les entreprises ne sont pas idéales pour le marketing d’influence. Les produits moins glamour ainsi que les entreprises B2B auront peut-être du mal à trouver un influenceur pertinent et à obtenir des résultats intéressants. En outre, il peut être assez dispendieux pour une petite entreprise de faire affaire avec un influenceur.

Cela dit, il s’avère intéressant d’explorer le monde des « micro-influenceurs », c’est-à-dire des personnalités ayant un auditoire relativement petit, mais très engagé et niché dans un domaine précis. Votre entreprise vend des bottes de marche? Entrez en contact avec un « instagrammeur » ayant comme créneau le voyage d’aventure. Vous êtes plutôt dans le domaine des vêtements pour bébé? Tentez d’approcher une « youtubeuse » venant tout juste d’annoncer sa grossesse!

Une bonne approche consiste souvent à envoyer un produit gratuit à la personne visée en espérant que celle-ci le mentionne dans une de ses publications. Par la suite, plusieurs types d’ententes sont possibles : l’important est que toutes les parties en sortent gagnantes! Assurez-vous notamment que l’ensemble des contenus partagés par votre influenceur potentiel correspond aux valeurs véhiculées par votre entreprise. Finalement, évaluez bien les résultats de chaque publication afin de réajuster le tir si nécessaire.

 

Besoin d’assistance pour créer du contenu Web efficace et personnalisé? Communiquez avec l’équipe de Scriptum dès aujourd’hui!

Par | 2018-07-09T14:44:19+00:00 9 juillet 2018|Rédaction|0 commentaire

À propos de l'auteur(e) :

Noémie
Dégourdie et accro aux médias sociaux, Noémie est constamment branchée à l’actualité. Pas étonnant alors qu’elle soit si douée pour la gestion de communautés et la chasse aux nouveautés.

Laisser un commentaire