L’une des stratégies de gestion du temps les plus connues — et les plus efficaces, selon moi — est sans aucun doute la matrice d’Eisenhower. Cette méthode éprouvée est en fait un outil pratique et facile à utiliser qui permet aux travailleurs comme vous et moi de devenir plus productifs au quotidien. Vous voulez en savoir plus? Poursuivez votre lecture!

 

Qu’est-ce que la matrice d’Eisenhower?

La matrice d’Eisenhower a été spécialement conçue pour vous aider à prioriser vos tâches selon leur importance et leur urgence, de façon à ce que vous puissiez concentrer toutes vos énergies aux bons endroits. Résultat? Adieu, pertes de temps; bonjour, productivité!

Selon le schéma, vous devez séparer vos tâches en 4 catégories ou « quadrants », soit :

  1. À faire;
  2. À planifier;
  3. À déléguer;
  4. À éliminer.

 

1 À faire

La première catégorie regroupe les tâches importantes et urgentes qui doivent absolument être exécutées pendant la journée ou, au plus tard, le lendemain. Autrement dit, ce sont des tâches qui requièrent votre attention immédiate et qui ne peuvent pas être repoussées trop longtemps.

2 À planifier

Le deuxième quadrant inclut les tâches qui ne sont pas urgentes, mais qui sont tout de même importantes. Puisqu’elles n’ont pas nécessairement une échéance imminente, il peut être facile de les mettre de côté… le danger est que vous pouvez finir par les oublier! Il est donc primordial que vous inscriviez ces tâches dans votre calendrier, idéalement à une date relativement rapprochée.

3 À déléguer

Le troisième quadrant comprend les tâches urgentes, mais moins importantes que vous devriez confier à quelqu’un d’autre. La majorité de ces tâches est généralement liée à des demandes imprévues de vos collègues de travail, lesquels sollicitent votre aide pour accomplir quelque chose qui n’est (trop souvent!) pas de votre ressort. La solution est donc de déléguer autant que possible les tâches qui n’ont pas absolument besoin d’être effectuées par vous.

4 À éliminer

La quatrième catégorie fait référence aux tâches ou aux activités qui ne sont ni importantes ni urgentes et qui ne vous aident pas à atteindre vos objectifs à long terme. On parle ici principalement d’identifier vos mauvaises habitudes, comme surfer sur Internet ou consulter vos courriels trop souvent, et de les réduire au minimum pour être le plus productif possible au travail. Bien entendu, cela ne veut pas dire pour autant que vous ne devriez pas prendre des pauses bien méritées une fois de temps en temps… Après tout, il vaut mieux s’arrêter et « décrocher » quelque peu pour pouvoir mieux recommencer par la suite!

 

Doit-on prioriser l’importance ou l’urgence?

Le principal attrait de la matrice d’Eisenhower est qu’elle vous aide à repenser la manière dont vous percevez vos tâches et la façon dont vous traitez ce que vous considérez comme étant « important » ou « urgent ». Retenez donc que pour être moins réactif et plus proactif dans votre travail, vous devez prioriser les tâches se trouvant dans les quadrants 1 et 2 (« à faire » et « à planifier »), c’est-à-dire passer plus de temps sur ce qui est important que sur ce qui est urgent.

Bref, puisque — j’en suis certaine! — le temps vous manque parfois dans une journée pour effectuer tout ce que vous avez à faire, savoir prendre des décisions éclairées et prioriser efficacement vos tâches s’avère un atout essentiel pour devenir plus productif. Croyez-le : en concentrant vos efforts sur ce qui compte vraiment, vous éprouverez vite un sentiment d’accomplissement et vous n’aurez plus jamais l’impression de faire du surplace! 😀

 

Envie d’en savoir plus sur la gestion du temps? Découvrez d’autres façons d’améliorer votre productivité au travail sur le blogue de Scriptum!