Aspect incontournable du marketing de contenu depuis la naissance des tout premiers moteurs de recherche, le référencement naturel, souvent appelé par son diminutif anglais SEO, représente aujourd’hui une industrie en plein essor : en 2016 seulement, les entreprises américaines y ont investi plus de 65 milliards de dollars (eh oui!).

Malgré son potentiel marketing incontestable pour toute entreprise présente sur le Web, le domaine du SEO peut sembler un brin intimidant, voire ésotérique, aux yeux des non-initiés. Envie de percer les mystères de cette pratique? Génial! Mais avant de vous lancer tête première dans les Search Console et autres Keyword Planner, vous devez d’abord vous familiariser avec le fonctionnement général d’un moteur de recherche. Pour les besoins de cet article, on va se concentrer sur le plus populaire et le plus puissant de tous : Google Search.

 

Un système en 3 temps

Le fonctionnement de Google Search (et, par extension, celui de tous les moteurs de recherche) comporte 3 volets de base :

  1. La découverte (souvent appelée crawl)
  2. L’indexation
  3. Le classement

 

1 La découverte (crawl)

Lorsque le scientifique britannique Tim Berners-Lee a donné le coup d’envoi au World Wide Web en 1989, le réseau entier se résumait à une douzaine de pages explicatives au design pour le moins dépouillé.

 

world wide web

 

Presque 30 ans plus tard, ce sont plutôt des trillions de pages qui sont hébergées sur le Web, et ce nombre croît à une vitesse fulgurante. C’est dans cet océan de données au volume à peine quantifiable que Google Search doit puiser ses réponses si pratiques. Pour ce faire, encore faut-il qu’il soit au courant de ce qui s’y trouve…

Ça tombe bien : il existe un explorateur des temps modernes dont le rôle est de parcourir le Web sans relâche, ajoutant au passage dans une gigantesque base de données chaque nouveauté publiée sur la toile. Son surnom : Googlebot. Son mode de transport de prédilection : le lien hypertexte. C’est en suivant, à perpétuité, tous les liens qu’il croise, en prenant soin de répertorier chaque nouveauté et chaque changement que Googlebot réussit à tenir à jour sa gigantesque « carte » du Web : l’index.

googlebot

 

2 L’indexation

Imaginez que vous avez en main une imposante encyclopédie sur l’histoire du 20e siècle et que vous êtes à la recherche d’une information portant sur la Première Guerre mondiale. Il y a fort à parier que vous chercherez le mot « guerre » dans l’index pour obtenir une liste de toutes les pages du livre portant sur ce thème. Le même principe s’applique au Web.

Outre sa taille, l’index Google Search est en effet semblable à celui d’un bon vieux livre en papier. Il suffit de l’imaginer ainsi : dans le monde numérique, le livre, c’est le Web, et au lieu d’être numérotées, les pages sont identifiées par un URL unique (exemple : www.20esiecle.com/guerre). Pour le reste, c’est pareil : Googlebot classe chaque page qu’il découvre selon les mots-clés qu’elle contient. Cet index permet de faciliter les analyses plus poussées du contenu, dont il est question à la prochaine étape.

carte du web

 

3 Le classement

Quand un internaute effectue une recherche, il pose en fait une question. Le rôle du moteur de recherche est simplement de générer une liste des pages susceptibles d’offrir la bonne réponse à cette question. Pour y arriver, avoir un index thématique de tout ce qui se trouve sur le Web ne suffit pas : en plus de savoir les réponses se trouvent, Google Search doit décider comment présenter ces informations de façon structurée et pertinente à ses usagers.

Ainsi, si vous tapez les mots « voitures autonomes » dans la barre de recherche Google, vous posez en réalité cette question : « où puis-je en savoir plus sur les voitures autonomes? ». En guise de réponse, Google Search vous fournira une page semblable à celle-ci :

google search

La première chose que l’on peut remarquer, c’est que Google Search a trouvé pas moins de 799 000 pages Web susceptibles d’être utiles à votre recherche. Or, peu importe à quel point le sujet vous fascine, vous n’avez probablement pas la moindre envie de visiter chacun de ces liens pour y dénicher du contenu pertinent.

Heureusement, Google a déjà fait ce travail pour vous! Regardons les premiers résultats qu’il propose :

  • La page Wikipédia sur les véhicules autonomes
  • Les actualités dans le domaine des véhicules autonomes
  • Des sites spécialisés consacrés à l’évolution de cette technologie

 

Pas mal! Quelle que soit la nature précise de l’information que vous cherchiez, il y a de fortes chances que ces tout premiers résultats suffisent à combler vos besoins. Cette exactitude qui fait la réputation de Google Search est due à divers algorithmes (sortes de programmes mathématiques capables de prendre des décisions à partir d’une liste de critères), le plus important se nommant PageRank.

En se basant sur plus de 200 critères de qualité, PageRank et ses acolytes algorithmiques attribuent une note à chaque page découverte et indexée par Googlebot. C’est cette note qui permet de classer les résultats de recherche en ordre de pertinence. Ainsi, PageRank détient essentiellement le pouvoir de reléguer une page Web aux oubliettes ou bien de la propulser au sommet de la liste.

pagerank

 

Référencement : la balle est dans votre camp!

À l’heure actuelle, Googlebot découvre et indexe les nouvelles pages presque en temps réel. Votre site Web est en ligne? Google Search le sait. Si vos pages ne figurent pas parmi les résultats d’une recherche directement reliée à vos activités, ce n’est pas parce que Google ignore l’existence de votre site; c’est parce que le contenu de celui-ci ne correspond pas à ses critères de qualité.

En SEO, il n’y a ni raccourci ni formule magique. Améliorer le positionnement d’un site dans les résultats de recherche n’est pas une case à cocher sur une liste de choses à faire, mais plutôt un travail de fond qui se développe à long terme et auquel il faut régulièrement consacrer temps et effort.

Tout cela est-il nécessaire? Absolument! Aucun client potentiel ne cherchera explicitement votre entreprise : c’est à vous de faire en sorte qu’il la trouve.

Vous savez maintenant comment fonctionne l’élément de base dans toute stratégie SEO : le moteur de recherche. Prêt pour la suite? Dans mon prochain billet, on se penchera sur l’importance d’alimenter votre site Web en contenu de qualité, et on s’attaquera à quelques-uns des plus grands mythes sur le référencement naturel.

 

D’ici là, assurez-vous de vous abonner à l’infolettre de Scriptum pour découvrir une foule d’articles, de conseils et d’anecdotes sur le marketing de contenu!

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer