L’utilisation de pages de destination, ou landing pages en anglais, s’avère une excellente façon de maximiser les résultats d’une campagne publicitaire en ligne. Si vous voulez mieux comprendre c’est quoi une landing page et dans quelles situations vous pourriez en tirer profit, poursuivez votre lecture!

Page de renvoi, de destination, d’atterrissage, d’arrivée… on parle de quoi, au juste?

Landing page, en français, veut littéralement dire « page d’atterrissage ». Bien que l’Office québécois de la langue française nous suggère d’éviter cette traduction, lui préférant « page de renvoi » ou encore « page de destination », il reste que c’est (à mon humble avis!) une bonne façon d’illustrer le concept : une landing page est une page sur laquelle les internautes « atterrissent » après avoir cliqué sur un lien, lequel peut entre autres provenir :

• D’une campagne publicitaire payante;
• D’une publication sur les réseaux sociaux;
• D’un résultat de recherche;
• D’une infolettre.

À quoi sert une page de destination?

Une page de destination peut jouer 2 grands rôles :

1. Recueillir de l’information sur des clients potentiels (lead generation);
2. Vendre des produits ou des services.

Toute campagne publicitaire devrait idéalement être accompagnée de sa page de renvoi. Vous passez une publicité sur Facebook pour mousser les ventes de votre plus récente collection en offrant un rabais sur les nouveautés? Assurez-vous que la personne qui cliquera sur ladite pub sera dirigée vers une page créée pour l’occasion et lui permettant de profiter de l’offre sur-le-champ. Vous voulez que les abonnés de votre infolettre s’inscrivent à la conférence que vous organisez? Même chose : en suivant le lien dans le courriel, ils devraient pouvoir remplir immédiatement le formulaire grâce à une page de destination optimisée conçue à cet effet.

Quelles sont les différences entre une page d’accueil et une page de destination?

Contrairement à une page d’accueil traditionnelle, qui fournit des informations générales et permet la navigation vers d’autres sections d’un site, une page de destination a un seul but précis. Elle vise à convaincre le visiteur d’accomplir une tâche en particulier : s’abonner à une infolettre, prendre un rendez-vous, consulter la liste de services, effectuer une transaction, etc. Ainsi, ce type de page se concentre habituellement sur un appel à l’action (call to action, ou CTA) fort.

Pour que vous puissiez mieux comprendre les nuances entre les 2 types de pages, je vous ai préparé ce tableau comparatif :

Page d’accueil traditionnelle Page de destination
Agit comme « portail » vers l’ensemble de votre site; est permanente Ne fait pas partie de la navigation principale du site (n’apparaît pas dans les menus); peut être temporaire (en ligne seulement pour la durée d’une campagne publicitaire, par exemple)
Cible tous les visiteurs et les clients potentiels Cible un client au profil bien défini
Fournit de l’information générale sur les différentes facettes de l’entreprise Se concentre sur une seule idée et livre un seul message
N’accorde pas d’importance à la provenance des visiteurs Est conçue pour recevoir des visiteurs d’une ou de plusieurs sources en particulier
Offre plusieurs choix au visiteur quant à la prochaine action qu’il devrait accomplir (plusieurs CTA) Donne un seul choix au visiteur quant à la prochaine action qu’il devrait accomplir (un seul CTA)

 

Comment créer une page de destination efficace?

Voici quelques conseils en vrac pour faciliter la création de vos landing pages :

Gardez le texte de la page court. Clarté et concision sont les mots d’ordre. Vous vivez le syndrome de la page (de destination) blanche? Le service de rédaction Web de Scriptum peut voler à votre secours — appelez-nous!

Soyez explicite. Bannissez les boutons et les liens qui disent simplement « Cliquez ici », et allez-y plutôt avec « Abonnez-vous à l’infolettre », « Téléchargez votre livre blanc gratuit » ou « Devenez membre VIP », par exemple.

Raccourcissez au maximum les formulaires. Si votre page de renvoi en contient un, assurez-vous d’y inclure seulement les champs qui sont absolument nécessaires. Oui, connaître le code postal de vos clients peut être utile, mais une page qui vise à inciter les visiteurs à s’abonner à votre infolettre n’est pas le bon endroit pour demander ce type d’information. Si vous voulez qu’ils achètent un produit, c’est la même chose : demandez les informations de livraison et de paiement ainsi qu’une confirmation. Vous voulez poser d’autres questions? Attendez que la transaction soit terminée afin d’éviter les abandons!

Éliminez la navigation. Les seuls liens sur votre page d’atterrissage devraient être ceux qui permettent au visiteur d’effectuer l’action désirée. Une page de renvoi = un appel à l’action. Des boutons « S’inscrire » et « Télécharger » côte à côte diluent, en quelque sorte, l’efficacité d’une page. Créez une landing page pour chaque option.

Atterrissage réussi!

Vous savez maintenant ce qu’est une landing page, à quoi elle sert et à quel moment vous devriez l’utiliser. Cependant, je ne vous ai offert qu’un survol; avec ses 1001 subtilités, l’optimisation des pages de destination est un champ d’expertise à lui seul! Vous aimeriez en savoir plus? Faites-moi signe dans les commentaires — j’ai quelques recommandations de ressources qui pourraient vous intéresser!