4 étapes pour une révision de textes efficace

//4 étapes pour une révision de textes efficace

4 étapes pour une révision de textes efficace

C’est un fait : pour projeter une image positive de votre entreprise, vos écrits (publications sur les médias sociaux, articles de blogue, dépliants publicitaires, etc.) doivent être rédigés dans un français impeccable. Ainsi, effectuez toujours une bonne révision linguistique — même si votre texte ne fait qu’une ligne! Pour vous aider à corriger efficacement et à éliminer les fautes en tous genres, je vous présente ici les 4 étapes que je respecte en tant que réviseure.

 

Étape 1 : vérifier le sens

D’abord, relisez-vous afin de voir si l’ensemble est clair et cohérent. Le contenu est-il présenté dans un ordre logique? Le message est-il adapté à votre lectorat? Par exemple, si vous parlez de mécanique à des gens qui ne s’y connaissent pas, vous devez vulgariser l’information.

Évidemment, si vous repérez des erreurs flagrantes lors de cette première lecture, corrigez-les sans tarder pour être certain de ne pas les oublier plus tard.

 

Étape 2 : évaluer le style

Votre texte est clair et bien structuré? Génial! Mais est-il agréable à lire? Pour en avoir le cœur net, reprenez du début en vous attardant cette fois au style, c’est-à-dire :

  • Au ton : rappelez-vous à qui vous vous adressez et assurez-vous que le ton convient à votre public cible.
  • Au choix des mots : vous avez sans doute employé spontanément certains mots, qui se retrouvent ainsi un peu partout dans une même page. Notez les répétitions, puis appelez à la rescousse le dictionnaire des synonymes. Mais attention : ne choisissez pas un substitut au hasard et n’oubliez pas que certains accords pourraient être affectés (si vous remplacez un nom masculin par un nom féminin, par exemple).

En outre, profitez-en pour enrichir votre contenu grâce à des termes plus justes ou plus évocateurs. Considérez également le niveau de langue. Si vous utilisez une expression familière dans une publication professionnelle, par exemple, placez-la entre guillemets pour indiquer que vous êtes conscient de cet écart.

  • À la fluidité : une phrase longue ici et là, ça va. Toutefois, n’en faites pas une habitude, surtout si vous écrivez pour le Web. Privilégiez plutôt les phrases courtes, plus faciles à lire — et à rédiger sans fautes! Veillez à varier leurs tournures pour que l’ensemble « coule » mieux. Assurez-vous aussi que vos mots-clés, le cas échéant, sont insérés harmonieusement dans le texte.

Un conseil : n’hésitez pas à lire à voix haute; cela vous aidera à relever les passages problématiques.

 

Étape 3 : corriger les fautes

Lorsque le sens et le style sont à votre goût, passez à la correction du français. Pour réaliser cette étape, je vous suggère, si ce n’est déjà fait, d’imprimer votre texte, car il est plus facile de faire la révision linguistique sur papier. À ce stade, vous devez regarder :

  • L’orthographe : lisez très lentement, syllabe par syllabe afin de repérer les traits d’union manquants; les lettres absentes, en trop ou inversées; les accents placés sur les mauvaises lettres; etc.
  • Le vocabulaire : traquez notamment les anglicismes et les pléonasmes.
  • La syntaxe : analysez la construction de chaque phrase et vérifiez, entre autres, que chacune comprend un verbe conjugué et que les temps concordent.
  • Les accords : refaites TOUS vos accords, des participes passés aux adjectifs, en passant par les noms et les déterminants et mettez chaque verbe en lien avec son sujet — attention aux inversions (sujet placé après le verbe), aux écrans (ex. : je vous demanderai, et non je vous demanderez) et aux informations (placées entre parenthèses ou entre virgules, par exemple) qui séparent et éloignent le sujet du verbe.
  • Les homophones : portez une attention particulière à ceux qui vous embêtent toujours.
  • La ponctuation : assurez-vous qu’il n’y a pas de virgule entre le sujet et le verbe, que les phrases interrogatives se terminent bien par un point d’interrogation, que toutes les parenthèses ouvertes sont également fermées, etc.
  • La typographie : contrôlez les espacements, l’emploi de la majuscule, l’écriture des nombres, etc.

Enfin, prenez garde : une faute évidente pourrait vous faire passer à côté d’une erreur plus subtile. Par exemple, dans des jour de tranquilité, on remarque tout de suite l’absence de s à jours… mais avez-vous vu qu’il manquait aussi un l à tranquillité? À l’inverse, en « cherchant des bibittes », on laisse parfois passer des erreurs grossières, notamment dans les titres et les sous-titres. Le mot d’ordre : vigilance!

En cas de doute, consultez divers ouvrages de référence. Psitt! Pour savoir vers quels outils vous tourner lorsque vous révisez un document, lisez mon article sur le sujet!

 

Un mot sur les correcteurs

Les logiciels de correction peuvent s’avérer précieux, à une condition : ne vous y fiez pas aveuglément! Même les plus sophistiqués ont parfois du mal à analyser une structure de phrase complexe ou un mot dans son contexte. Faites preuve de jugement, sans quoi vous risquez d’introduire des erreurs sur les recommandations de votre correcteur.

 

Étape 4 : demander un avis extérieur

En matière de révision, deux paires d’yeux valent mieux qu’une! Vous avez rédigé votre texte et l’avez relu si souvent que vous le connaissez pratiquement par cœur, si bien que vous ne le voyez plus vraiment. Ainsi, une erreur toute simple pourrait vous avoir échappé. Un regard neuf est donc fortement recommandé!

 

Besoin d’un coup de main pour produire du contenu professionnel? Chez Scriptum, la rédaction et la révision de textes, c’est notre métier — communiquez avec nous sans tarder!

Par | 2019-05-02T13:24:54+00:00 25 juin 2018|Révision|0 commentaire

À propos de l'auteur(e) :

Johannie
Rigoureuse et curieuse, Johannie rédige plus vite que son ombre! Grâce à sa plume prolifique et à ses ouvrages linguistiques, cette amoureuse de la langue française n’est jamais à court de mots!

Laisser un commentaire