Vous devez rédiger un communiqué de presse, une infolettre ou un dépliant promotionnel, mais vous ne savez pas comment vous y prendre? Pas de panique! Plusieurs règles d’écriture journalistique peuvent vous aider à structurer vos écrits (parole de journaliste!). En voici 3 que je m’efforce de respecter lorsque je rédige du contenu publicitaire, notamment.

 

1 La pyramide inversée

Vous souvenez-vous de ce concept? Je vous en ai parlé dans mon dernier article de blogue. Il s’agit d’une méthode de hiérarchisation de l’information qui permet de produire du contenu à la fois percutant et facile à comprendre.

Dans un texte rédigé selon le principe de la pyramide inversée, les informations sont présentées en ordre d’importance (de la plus cruciale au plus petit détail). Ainsi, dans votre premier paragraphe, vous devez fournir les réponses aux questions de base (Qui? Quoi? Où? Quand?). Petit truc : demandez-vous ce que vous écririez si vous ne pouviez rédiger qu’une phrase.

Exemple

Un restaurateur doit produire un communiqué de presse pour annoncer la tenue d’un évènement-bénéfice dans son établissement. Il débute ainsi :

« Le restaurant Chez Audrey vous convie à une soirée de dégustation de pâtes qui aura lieu à Longueuil ce samedi 26 mai 2018, à compter de 19 h. »

 

Refaites l’exercice un paragraphe à la fois. Demandez-vous toujours quelle information vous fourniriez si vous ne pouviez ajouter qu’une phrase. Vous répondrez tout naturellement aux questions « Comment? » et « Pourquoi? ».

Exemple

« L’évènement vise à amasser des fonds pour la troupe de danse Les joyeux lurons de Venise-en-Québec. »

Lorsque vous aurez hiérarchisé toute l’information que vous souhaitez transmettre, vous obtiendrez une structure de texte des plus solides!

 

2 Une idée, un paragraphe

Voilà une règle bien simple qui allègera vos écrits!

Une fois que vos informations sont classées par ordre d’importance, séparez-les en plusieurs paragraphes. Chacun doit contenir une seule idée. Cela permet d’« aérer » votre article et d’en faciliter la lecture. Rappelez-vous qu’un texte trop dense découragera vos lecteurs – surtout si votre contenu est publié en ligne! Vous avez donc intérêt à « débroussailler » vos textes pour maximiser leur portée.

Dans la même optique, rédigez des paragraphes courts en utilisant des mots simples et précis. Un lecteur qui ne comprend pas d’emblée une phrase risque d’interrompre sa lecture. Vulgarisez, vulgarisez, vulgarisez!

 

3 L’importance des relances

Pour maintenir l’intérêt de vos lecteurs, vous devez utiliser des relances. Ces dernières peuvent prendre plusieurs formes : sous-titres, caractères gras, exergues (encadrés au milieu d’un article), images, etc. L’objectif est de « dynamiser » votre texte pour inciter votre auditoire à poursuivre sa lecture.

Mais attention! Vous ne devez pas exagérer! Une surabondance de caractères gras, de sous-titres ou – pire! – de gifs peut vite devenir agressante.

Finalement, utilisez des relances pour aider vos lecteurs à repérer l’information contenue dans vos textes. Par exemple, ceux-ci se réfèreront aux sous-titres pour avoir une idée de ce que contient votre article de blogue ou votre infolettre. Veillez donc à utiliser des termes appropriés et précis.

 

Besoin d’aide pour mieux structurer vos textes?

Chez Scriptum, nous sommes passés maîtres dans l’art de produire du contenu rédactionnel. Contactez-nous pour obtenir des articles de blogue, des infolettres, des textes promotionnels et des documents corporatifs de qualité professionnelle!